Retour à l'accueil  -  Atelier philosophique  -  Textes & Articles  -   Lectures  -  Cours et conférences -  Visages de la pensée  -  Sentences, Aphorismes & Brèves remarques  -  Liens et contacts


Retour au menu
 

Nature et formes du don


Table des matières


 

Introduction

 Première partie
LE DON ONTIQUE (Donner quelque chose)

Chapitre premier : Recherche de la spécificité du don

1. Le don comme transfert sans contrepartie
   Les éléments constitutifs du don ontique envisagé comme transfert
   Le transfert considéré en lui-même
   Présupposés et enjeux de la définition des faits
   Qu’est-ce qu’une contrepartie ?

   2. Le donataire comme centre et principe du don
   Globalité du phénomène du don
   Principe de la primauté du donataire
   Insuffisance du désintéressement et de la « donation pure »

  Chapitre deuxième : Le donataire et les caractères essentiels de la visée qu’il requiert

   1. Qui peut être donataire ?
   L’être digne d’être donataire est l’être fin en soi
  L’être capable d’être donataire est l’être capable de viser des fins de façon pensante
   Le problème du lien entre capacité et dignité

   2. Comment le donataire peut et doit être visé
   Discontinuité ontologique et liberté de la visée
  Don ou  anti-don : la reconnaissance comme retournement de la visée ou le renversement d’autrui

  Chapitre troisième : Le dépassement de la conscience et le donateur

   1. Critique d’une critique superficielle de la conscience
   En quoi la conscience fait-elle problème ?
   De quoi le plaisir de donner est-il le signe ?

   2. La conscience et sa capacité au retournement
   La nécessaire participation de la conscience au retournement
   Impossibilité de réduire la conscience à la structure fixe d’un « horizon »

   3. Le donateur
   Dissymétrie entre donateur et donataire du don ontique
   Dynamique de la relation entre donateur et donataire

  Chapitre quatrième : Contenu et finité du don ontique

   1. Le contenu du don ontique
   L’étant et l’intention
   En quel sens et d’après quel critère général certains étants exigent particulièrement d’être donnés

   2. Le don ontique, son envers, et l’envers de cet envers
   Esquisse d’une typologie du don ontique
   L’ anti-don, l’abandon et le pardon

   3. La finité du don ontique
   Impossibilité de bouleverser radicalement autrui par le don d’un étant
   Le donataire reconnu seulement comme une fin en soi immédiate

 

Deuxième partie
LE DON NON ONTIQUE (Donner le rien)

  Chapitre premier : Le dépouillement

   1. La situation du donataire et l’exigence du don
   Le donataire enfermé dans l’oubli de son être
   Nécessité d’un secours extérieur
   Forme et contenu du don non ontique

   2. Nature du donateur et de sa manifestation
   Insuffisance radicale de l’angoisse heideggérienne et nécessité que le donateur soit quelqu’un
   Avancée et retrait du donateur

   3. Socrate et le mystère du souci pour autrui
   Dialectique du désir d’aider et de la capacité à aider
   Les apories du dispositif platonicien

  Chapitre deuxième : Du dépouillement à l’acheminement vers soi-même

   1. Différence entre le dépouillement et l’acheminement vers soi-même
   Le mutisme du rien
   Le rien captateur
   Nécessité d’une différence entre l’être et le rien

   2. La question de la substantialité de l’être de l’homme
   L’acheminement vers soi-même comme recherche d’une détermination non ontique
   La substance, notion inadéquate pour penser l’être de l’homme
   La substance, notion indispensable pour penser l’être de l’homme

   3. La tentative bruairienne de réélaboration de la notion de substance
   Le substantiel comme promesse et puissance de négativité spirituelle
   Le négatif comme puissance et exigence de positivité spirituelle

  Chapitre troisième : L’esprit fini et son renvoi à autre chose que lui-même

   1. Signification et orientations fondamentales du renvoi
   L’hétérogénie de l’autonomie
   Le renvoi de l’esprit fini vers l’Origine : un ravissement plus profond que l’angoisse
   Le renvoi de l’esprit fini vers autrui

   2. Articulation des renvois entre eux
   Le renvoi vers autrui par l’Origine est renvoi vers autrui comme origine
   Différence entre l’envoi  de Socrate vers autrui par le « dieu » et le renvoi de l’esprit fini vers autrui par l’Origine
   Le renvoi vers l’Origine par autrui et les deux gratitudes

 

Troisième partie
LE DON ONTOLOGIQUE (Donner l’être)

  Chapitre premier : L’esprit fini comme Être donné a lui-même

   1. Pourquoi envisager le don en un sens ontologique ?

   2. Ce qui reçoit, envisagé dans son identité avec ce qui est reçu
   L’être donné à lui-même est fin en soi
   L’être donné à lui-même est libre origine

   3. Ce qui est reçu, envisagé dans son identité avec ce qui reçoit
   Le don ontologique est don de l’indésirable
   Le don ontologique donne l’être

  Chapitre deuxième : La donation et le donateur

   1. La discontinuité ontologique entre donataire et donateur
   Le rien ontologique
   Le don ontologique n’est pas don de soi

   2. Don ontologique et création
   Philosophie et religion : éclaircissement préliminaire
   La critique philosophique de la notion de création
   La réhabilitation philosophique de la notion de création

   3. L’Origine donatrice et le Dieu créateur

Chapitre troisième : Eléments d’une reflexion philosophique sur la rencontre entre homme et Dieu selon le christianisme

   1. Le contenu du don et la nature de l’obstacle
   Le don de soi de Dieu à l’homme (l’amour)
   L’incapacité à recevoir (le péché)

   2. L’accomplissement du don
   Bouleversement de l’obstacle et nature du donateur (le Christ)
   Esquisse des caractères généraux de l’accomplissement du don

 

Conclusion

Bibliographie

Index nominum et rerum

Retour au menu
 

Retour à l'accueil  -  Atelier philosophique  -  Textes & Articles  -   Lectures  -  Cours et conférences -  Visages de la pensée  -  Sentences, Aphorismes & Brèves remarques  -  Liens et contacts