L'autre

Retour à l'accueil  -  Textes et articles  -  Le don  -  Sentences, aphorismes et brèves remarques  -  Lectures  -  Cours et conférences  -  Visages de la pensée  -  Liens et contacts

Retour à la liste des textes
 

L'autre ou l'Autre

   Tout semble se jouer dans ce détail minuscule du passage d’une lettre plus petite à la « même » plus grande : peut-être s’agit-il du passage du commun au propre ?

   L’autre c’est ce qui est différent de moi et nous ne pouvons pas ne pas remarquer combien l’autre prend des formes multiples. Pour l’homme c’est clair, tout ce qui est naturel est autre : il n’est ni pierre, ni plante, ni animal. Mais apparemment il y a plus que cela : je suis autre par rapport à tout homme. La couleur de la peau, l’âge, le sexe, et l’on pourrait composer tout cela, me distinguent de tous les autres. Et c’est bien pour cela que l’autre m’intrigue, m’inquiète et semble naturellement me disposer à la réserve, la méfiance. L’autre se réduit à ses attributs qui ne sont pas les miens et mon identité le résume à sa différence. C’est pourquoi l’attitude à l’égard de l’autre est d’abord hostile. Le combat, la guerre sont premiers.

   Mais nous ne sommes pas des bêtes et réagissons, en refusant la différence. Je découvre alors l’autre comme mon semblable et dans le même temps je dessine l’idéal d’un monde sans guerre, sans violence. Animé du désir de paix, j’esquisse ce monde dans la pratique de « l’humanitaire ». Aucun autre n’est autre et nous nous absorbons dans la communion et par là même nous disparaissons, fondus que nous sommes dans la même identité. Qu’advienne vite ce monde « cool » tel est le mot d’ordre !

      Autre ou semblable ou bien autre et semblable ?

   Ni réductible à nos attributs, ni dissous dans on ne sait quelle communion l’Autre est à la fois proche et lointain, proche parce que lointain et loin d’avoir à regretter cet écart et de vouloir le réduire à zéro, voyons en celui-ci la preuve et l’épreuve de l’Autre. L’Autre m’oblige et m’empêche d’être. Rien de commun que ce que nous avons en propre.

Christian Ferron

Retour à la liste des textes
 

Retour à l'accueil  -  Textes et articles  -  Le don  -  Sentences, aphorismes et brèves remarques  -  Lectures  -  Cours et conférences  -  Visages de la pensée  -  Liens et contacts