L'identité

Retour à l'accueil  -  Textes et articles  -  Le don  -  Sentences, aphorismes et brèves remarques  -  Lectures  -  Cours et conférences  -  Visages de la pensée  -  Liens et contacts

Retour à la liste des textes
 

 L'identité

 

    "Papiers s'il vous plait", l'agent qui me demande ça cherche à m'identifier et me demande, en un sens, qui je suis. Que disent nos papiers? Comme leur nom l'indique ce sont des papiers d'"identité". Mon identité c'est ce qui fait de moi qui je suis et me permet de le rester. Or qui dit identité, dit d'abord "différence", c'est-à-dire ce qui me différencie des autres. On peut alors se demander si notre état civil fait de nous des êtres uniques ou bien s'il sert uniquement  à  nous différencier des autres?  
   Notre état civil, commence avec notre nom de famille, celui-ci indique une appartenance (à une famille qui elle même appartient à un pays, donc à une histoire, et à une religion aussi -que nous la pratiquions ou pas). Nos appartenances sont toujours multiples: on n'est jamais que français ou algérien, on est français et femme et de telle catégorie socioculturelle... C'est cette multiplicité qui fait qu'il n'y a pas deux Français ou deux Algériens identiques. Notre identité est toujours complexe, complexité que le xénophobe ou le sexiste  n'arrivent manifestement pas à comprendre. Mais nos appartenances, si complexes soient-elles, suffisent-elle pour nous définir? Sommes-nous uniquement le résultat de l'histoire de notre famille ou de notre pays?
   Ensuite vient le prénom, celui-ci est commun avec un nombre plus ou moins important d'autres personnes, et même si nous étions le ou la seul(e) à le porter cela suffirait-il à faire de nous un être unique? La date de naissance indique l'appartenance à une époque. Qu'est-ce qui est resté identique depuis cette date? Nous ne sommes plus du tout ce que nous étions à notre naissance, ni même il y a 10 ans. En fait nos cellules se renouvellent entièrement tous les 15 ans. Qu'est-ce qui ne peut pas changer en nous? Nos pensées changent, nos émotions aussi. Qu'est-ce qui reste identique?
   C'est pour ces raisons que nous devons régulièrement changer la photo de notre carte d'identité. D'ailleurs nous avons mis nous même du temps à nous reconnaître dans ce visage. D'après  les psychologues il faut attendre autour des 3 ans pour que l'enfant se reconnaisse dans le miroir (c'est ce qu'on appelle "le stade du miroir"). Notre identité est donc le résultat d'une identification progressive à notre image, à notre histoire et à l'histoire de notre groupe (ou à celui auquel on a choisi d'appartenir). Même si on a l'impression que c'est une donnée (moi c'est moi, mon caractère, mon appartenance, ma culture...), c'est une construction. Il faut rappeler ici que le terme de "personne" vient du mot latin qui désignait à l'origine le masque de théâtre. Notre identité est-elle autre chose qu'un masque, celui que les autres nous font porter dans le jeu social et auquel nous même nous identifions pour être reconnu, pour nous sentir exister?

J.S.

Retour à la liste des textes
 

Retour à l'accueil  -  Textes et articles  -  Le don  -  Sentences, aphorismes et brèves remarques  -  Lectures  -  Cours et conférences  -  Visages de la pensée  -  Liens et contacts